Sécurité routière : plus faible niveau de tués sur les routes en 2020

 

Vendredi 29 janvier, l’Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR) a annoncé que le nombre de tués sur les routes en France pour l’année 2020 était de 2 550. Un record historique, et un chiffre qui n’était pas descendu si bas depuis l’après-guerre. Cette baisse est liée à la crise sanitaire qui a réduit considérablement le trafic routier.

 

Les chiffres de l’insécurité routière ont chuté l’an dernier. Selon l’ONISR, on dénombre une chute de la mortalité routière de 21,4% par rapport à l’année 2019. Les périodes de confinement et la mise en place du télétravail durant l’année 2020 ont contribué à cette baisse spectaculaire. Le nombre d’accident à quant à lui baissé de 19,7% et le nombre de blessés de 20,9%.

 

Rappelons que lors du premier confinement en avril, le trafic habituel a baissé de 75%. Lors de cette période, les automobilistes se sont tournés vers de nouveaux modes de déplacement, ce qui explique la baisse de la mortalité automobile (-23%).

 

Chez les deux-roues motorisés, la mortalité a également diminué. En revanche, celle des piétons baisse moins que la moyenne des autres catégories.

La Sécurité routière rapporte que la part des cyclistes décédés en 2020 baissent légèrement. Ce chiffre a baissé en agglomération, mais a augmenté hors agglomération. Ceci s’explique par le fort développement de la pratique du vélo, notamment hors agglomération où les vitesses élevées des usagers motorisés rendent les cyclistes d’autant plus vulnérables.

 

Les utilisateurs d’EDPM (engin de déplacement personnel motorisé) comme les trottinettes électriques ont eux-aussi baissé avec 8 décès en 2019 contre 10 en 2018.

 

La baisse de la mortalité au volant s’accompagne d’une baisse de tous les autres indicateurs d’accidentalité routière, par rapport à 2019 :

  • Le nombre d’accidents corporels enregistrés par les forces de l’ordre a baissé de -19,7% avec 44 497 accidents ;
  • Le nombre de personnes blessées diminue de 20,9% avec 14 736 blessés de moins par rapport à 2019.