Aujourd'hui nous possédons un permis de conduire que l'on appelle aussi permis à points. Il peut arriver qu'un conducteur commette une ou plusieurs infractions routières qui lui font perdre des points. Le risque serait de tomber à un solde de 0 points sur son permis de conduire et d'être pénalisé. Une formation de sensibilisation à la sécurité routière permet dans ce cas de récupérer des points de permis de conduire. Après avoir effectué ce stage de 2 jours au sein d'un centre agréé, il sera possible de récupérer 4 points, dans la limite du plafond autorisé. Ce stage est animé par deux intervenants : un formateur et un psychologue. Tous les deux étant spécialisés dans la prévention routière. Ils suivent un programme qui est établi par les autorités publiques. Le but est de sensibiliser les participants pour qu'ils effectuent des changements dans leur comportement de conduite. Ils pourront évoluer sur la route en préservant leur sécurité et celle des autres.

 

Programme du stage de récupération de points ?

Vous pouvez réaliser un stage dans l'objectif de récupérer des points de permis, ou pour répondre à une obligation juridique, par exemple. Dans les deux cas, le programme de la formation sera sensiblement le même. Sur la base de l'article R223-5 du code de la route. Le stage de sensibilisation à la sécurité routière prévu à l'article L. 223-6 est destiné à éviter la réitération des comportements dangereux. Dans 90 % des accidents mortels, une étude menée entre 1983 et 2004, montre que le comportement humain est la cause principale de l'accident. 

Le fil conducteur de ce programme est donc basé sur l'attitude et le comportement du conducteur, qui sont les facteurs principaux sur lesquels on travaille pour diminuer les risques en sécurité routière.

La formation permet de renforcer les connaissances sur nous-même, sur comment notre comportement qui est la principale cause d’accidents de la route. C’est pourquoi il est primordial de respecter les règles du code de la route, limiter la prise de risque et adopter une conduite exemplaire vis-à-vis des autres usagers. Grâce à ces changements de comportement, le nombre d'accidents et de mortalité sur la route pourra diminuer.

Déroulement des stages de sensibilisation ?

La formation se déroule sur 2 jours consécutifs avec un total de 14 heures réparties. Le nombre de stagiaires est réglementé, en effet il doit être compris entre 6 et 20 participants, cela permet de favoriser une ambiance de stage conviviale et la participation des stagiaires. Les deux animateurs veillent à ce que les participants puissent exercer leur réflexion sur le débat proposé. Celui-ci est basé sur divers supports visuels ou écrits qui servent à illustrer des situations que l'on rencontre en tant que conducteur.

La formation est entièrement réglementée par les autorités publiques. Les animateurs sont formés et agrémentés par l'État pour effectuer ce stage de sensibilisation. Ils ont aussi reçu des diplômes professionnels pour l'expertise de la sécurité routière et la psychologie du conducteur. 

Vous pouvez être assuré que le déroulement du stage s'effectuera dans de bonnes conditions et qu'il sera de qualité.

 

Planning du premier jour de stage

08 h 15 : Début de l'accueil des participants sur le lieu de formation et du traitement administratif

08 h 30 : Quelques explications sur le déroulement du stage, tour de table de présentation

10 h 30 : Pause de 15 minutes

10 h 45 : Données de sécurité routière, facteurs d'accident de la route et partage d'expérience

11 h 45 : Début de la découverte psychologique du traitement de l'information du conducteur

12 h 30 : Pause Déjeuner

13 h 30 : Suite de la séquence psychologique

14 h 45 : Mettre à jour les représentations et les attentes du groupe sur la route (vitesse, alcool, drogue)

15 h 30 : Pause de 15 minutes

15 h 45 : Analyse de l'infraction

16 h 30 : Fin de la première journée de formation

 

Planning du deuxième jour de stage

08 h 30 : Normes sur la route. (vitesse, conduite sous l'emprise d'alcool ou de drogue)

09 h 30 : Perception de ces compétences et de son efficacité dans sa conduite. Réflexion sur la prise de risque et ses limites.

10 h 30 : Pause de 15 minutes.

10 h 45 : Données scientifiques. (vitesse, conduite sous l'emprise d'alcool ou de drogue)

12 h 30 : Pause déjeuner

13 h 30 : Point sur ses motivations à changer de comportement.

15 h 00 : Réflexion sur son style de vie et cibler son comportement.

16 h 00 : Trouver des réponses pour les situations à risque.

16 h 30  : Fin de la dernière journée de formation.

La stagiaire, qui a suivi l'intégralité des deux journées, recevra une attestation de fin de stage. 

Pour les jeunes conducteurs, ils recevront, en plus, un document pour réaliser une demande de remboursement de leur amende auprès du Trésor Public.

 

Comment et quand récupérer ces points après le stage ?

Contrairement au permis de conduire, il n'y a pas d'épreuve une fois le stage effectué. Si la personne a réalisé la formation dans son intégralité, et de façon assidue, en respectant les horaires, il pourra recevoir l'attestation de réussite ainsi que quatre points sur son permis de conduire (un double est envoyé à la Préfecture). Cette démarche administrative est entièrement réalisée par le Centre agréé de formation. 

Une fois réception de la copie de l’attestation, la Préfecture pourra procéder à la restitution des points (dans la limite du plafond autorisé). À noter : le délai de récupération des points s'effectue officiellement dès le lendemain de la fin du stage.

 

Informations complémentaires sur les stages de récupération de points

Plusieurs moyens de paiement sont disponibles. Le délai entre 2 stages donnant lieu à la récupération de points doit être de plus de 1 an et 1 jour. 

On peut retenir que le stage de sensibilisation est axé sur l'étude des comportements du conducteur (principale case des accidents de la route). 

L'objectif de ce stage est de sensibiliser le conducteur sur les différents risques qu’il encoure et qu’il fait encourir, de faire en sorte qu’il prenne conscience de son comportement.

Cette démarche a pour but d'améliorer la sécurité de tous sur la route et de réduire le nombre d'accidents, de morts.