Le permis à points a été instauré afin de limiter les comportements à risques sur la route. En fonction de l’infraction commise et de sa gravité, le conducteur sera sanctionné. Dans certains cas, cela peut entraîner une perte de points comme l'indique le barème de points.

 

Qu’arrive -t-il lorsque vous perdez 6 points sur votre permis de conduire ?

 

En perdant 6 points, il vous est possible de récupérer vos points en tant que conducteur affirmé en réalisant un stage de sensibilisation à la sécurité routière. En revanche, pour un jeune conducteur, la perte de 6 points équivaut à l’annulation de leur permis de conduire.

 

Pour les conducteurs ayant perdu 6 points sur leur solde de 12 points, ils peuvent réaliser un stage de sensibilisation à la sécurité routière ou peuvent attendre de récupérer automatiquement leurs points. Avant de récupérer vos points, vous allez devoir attendre 3 ans selon, bien évidemment, votre comportement sur la route. Il faut que vous ne commettiez aucune infraction durant ce délai. En ne respectant pas cela, ce délai s’allongera. En effet, le temps de récupération diffère selon les cas (voir : en combien de temps récupérez vous vos points). Vous avez également la possibilité d’effectuer un stage de récupération de points. Ce stage durera 2 jours et vous permettra de récupérer jusqu’à 4 points sur votre permis de conduire.

 

Quels types d’infractions provoquent la perte de 6 points ?

 

Ce sont les infractions graves qui provoquent un retrait de points important. Un délit peut également entraîner la perte de 6 points.

 

 Un excès de vitesse de plus de 50 km/h :

 

En commettant un excès de vitesse dépassant de plus de 50 km/h la vitesse maximale autorisée, vous prenez le risque de voir votre permis de conduire suspendu ainsi que votre véhicule confisqué. Vous passerez notamment au tribunal et serez obligés de participer à un stage de récupération de points.

 

Avertisseurs de contrôle radar :

 

Être en possession d’un avertisseur de contrôle radar dans son véhicule est sanctionné par la loi. Peu importe que vous l’utilisiez ou non, à partir du moment où cet appareil se trouve dans votre véhicule, vous risquez une perte de 6 points sur votre permis de conduire ainsi qu’une amende de 1 500 €.

 

Conduire en ayant entre 0,5g et 0,8g/litre d’alcool de sang :

 

En conduisant en état d’ivresse, vous risquez non seulement votre vie mais aussi celle des autres usagers. C’est pour cela que les conducteurs conduisant sous l’emprise de l’alcool sont sévèrement punis. En plus d’une contravention de 4e classe, vous risquez la perte de 6 points sur votre permis. Votre permis peut également être suspendu pendant 3 ans. Vous risquez également 2 ans de prison.

 

Certains délits également sont sanctionnées par un retrait de 6 points. Voici quelques exemples de délits :

 

Le fait de conduire avec un taux d’alcool égale ou supérieure à 0,8g/litre de sang entraîne un retrait de 6 points mais également un risque d’annulation ou de suspension de permis (pendant un délai de 3 ans). En plus d’un passage au tribunal obligatoire, vous devrez également régler une amende de 4 500 €.

 

Conduire après avoir consommé des stupéfiants vous retire 6 points et une suspension de permis. Votre véhicule sera immobilisé et vous devrez également régler une amende de 4 500 €. Vous risquez notamment de 2 ans d’emprisonnement.

 

Sachez qu’en refusant de vous faire contrôler par les forces de l’ordre en cas de suspicion par rapport à une possible consommation de stupéfiants ou d’alcool, vous perdez également 6 points. Vous risquez comme pour les délits en question cités ci-dessus, vous risquez une immobilisation de votre véhicule, une suspension de permis ainsi qu’une amende de 4 500 € et 2 ans de prison.

 

Conduire après la suspension ou l’annulation de votre permis de conduire peut vous coûter cher. Vous risquez de perdre 6 points sur votre permis de conduire, l’immobilisation de votre véhicule, une nouvelle suspension de permis durant 3 ans, l’obligation de faire un stage de sensibilisation et 2 ans d’emprisonnement.

 

Si vous veniez à blesser une personne involontairement en conduisant et qu’elle ne peut plus travailler pendant une période de 3 mois, vous risquez la perte de 6 points mais également un passage au tribunal, une suspension de 5 ans, entre 5 et 7 ans d’emprisonnement et 75 000 € à 100 000 € d’amende.